dimanche 3 décembre 2017

BAMBOULA



Mes petits patients sont formidables !

Je le constate souvent, et c'était encore le cas cette semaine, j'interroge souvent les parents et les enfants pour savoir s'ils sont victimes de violences sociétales et voici ce que m'a raconté cette famille.

Leur grande fille adoptée en Haïti âgée de maintenant 8 ans, "a eu droit" à se faire appeler Bamboula par un garçon de sa classe...

Bamboula un terme aussi désuet que la publicité ci-dessus qui fait bien penser que ce jeune homme n'a pas trouvé cela tout seul... cet épisode a eu lieu pendant les dernières élections présidentielles, période particulièrement vive en tension.

Qu'a fait donc cette petite patiente ?

Elle aurait pu lui casser la gueule, parfois ça marche, mais ça peut se retourner contre elle.

Elle aurait pu l'ignorer, là aussi ça marche parfois, mais le risque est de souffrir en silence.

Elle aurait pu en parler à un adulte, ses parents son institutrice, sa directrice et bien sûr ses parents, c'est souvent une bonne solution... mais elle a trouvé mieux, elle a trouvé toute seul une idée  vraiment géniale !


Comme par son enthousiasme et sa gentillesse, elle est bien plus "populaire" que son agresseur, elle a demandé à tous ses amis de l'appeler, lui, à son tour : Bamboula.... ainsi un petit blondinet, s'est retrouvé surnommé Bamboula par toute sa classe. J'espère que pour toute sa vie, il sera bien plus prudent dans ses injures et moqueries

Pour que la fête soit vraiment et que l'arroseur soit vraiment bien arrosé, j'espère que ses parents en ont été informés... et qu'ils ont plus découvrir que si on fait le choix de la méchanceté, de la moquerie etde l'exclusion.... on peut vite découvrir qu'on est toujours le bamboula de quelqu'un d'autre !

jeudi 2 novembre 2017

Deux conférences à Aix en Provence

Je suis incorrigible toujours à la bourre, mais du mal à faire surface en ce moment (comme bien souvent)

Je fais d'une pierre deux coups et en début de semaine prochaine je donne deux conférences bien différentes mais dans la seule et même belle ville d'Aix en Provence.... qui reste pour moi la plus agréable ville de France.... ce fut aussi la ville de mes études d'anthropologie !

Résultat de recherche d'images pour "aix en provence"


Le lundi soir 6 novembre : Une conférence sur la santé des enfants adoptés... de toutes origines pas seulement, les enfants de Russie même si la conférence est organisée par la très sympathique association : Les Copains de Pauline

Cela a lieu non loin d'Aix au Tholonet

Pour plus de renseignements, c'est là qu'il faut cliquer !




Le lendemain toute la journée un beau colloque scientifique organisé par des "disciples" de mon maître en anthropologie le grand, l'immense, le sympathique, le passionnant Jean Benoist,

C'est toute la journée du mardi 7 novembre à la faculté de lettres, et pour tous les détails Cliquez ici !


Deux choses auxquelles je suis ravi de participer !

mardi 17 octobre 2017

Diplôme Universitaire L'Enfant Adopté 2018



ET AUX PLUS GRANDS AUSSI !

Pas de raison de s’arrêter quand ça marche bien

Juste pour vous annoncer que pour la quatrième année en 2018 le Diplôme Universitaire L’Enfant Adopté aura à nouveau lieu.
On ne change pas une équipe qui gagne et si le programme suit l’évolution des réglementations de l’actualité de l’adoption, et les progrès de la médecine, les grandes lignes restent les mêmes

Il y a toujours quatre sessions, on peut ne s’inscrire qu’à une seule, ou deux ou trois, mais la grande majorité des étudiants fait les quatre sessions pour obtenir le diplôme.

En voici le détail :

Première session 18 et 19 janvier  2018 : L’adopté dans la Société (Responsable et principal enseignant : JV de Monléon)
On parle d’Histoire, d’Anthropologie, mais on explique aussi le cheminement de l’adoption, les démarches, les orphelinats, etc….
Hervé Boéchat vient nous parler des zones d’ombre de l’adoption, qu’il ne faut jamais oublier et Jean-Philippe Pierron, grand philosophe du sujet nous parle du moment adoptif


Deuxième session 1 et 2 février 2018 : La psychologie de l’enfant et l’adolescent adoptés (Responsable et principal enseignant : A Vinay)
Ce sujet semble tellement régnant qu’il fallait une grande spécialiste de l’adoption, de l’attachement pour l’évoquer, on ne pouvait pas trouver mieux qu’Aubeline, ancienne dijonnais, maintenant professeur de psychologie à Angers. De la psychologie concrète, efficace, plus dans l’aide et le soutien que dans l’interprétation abusive. Intervient aussi pour des cas concrets Christine Scarpa, psychologue de la consultation d’adoption de Dijon


Troisième session   15 et 16 mars 2018 : Regards d’adoptés, Regards sur les Adoptés (Responsable et principal enseignant : J PIerron)
Une session entière où un adopté expérimenté choisit son programme pour parler toujours concrètement de l’adoption et avoir un avis réel sur le phénomène.
En plus de Julien, interviennent Céline GIraud, fondatrice et présidente de la Voix des Adoptés, Céline Boyard, très brillante avocate qui nous évoque tous ces « petits  litiges » juridiques, Chang Delaunay , dont l’expérience personnelle reste passionnante.


Quatrième session 5 et 6 avril 2018 : La santé de l’enfant adopté (Responsable et principal enseignant : JV de Monléon)
Je vous parlerai de la santé au sens large, avec de la prévention (comment éviter les échecs dès l’avant adoption), des soins (lors de l’arrivée, dans les suites immédiates ou à l’adolescence). Le discours s’adapte aux compétences du public et n’est pas réservé aux seul médecins.


Conditions d’inscription : il n’y a pas de prérequis, de diplôme exigé pour pouvoir s’inscrire. 

Il faut être soit :
- un professionnel de l’enfance : enseignant, éducateur, psychologue, infirmière, médecin, juriste, etc
- un professionnel de l’adoption : travaillant dans une cellule adoption, une institution ou bénévole (et oui certains bénévoles sont professionnels) dans une OAA, une association d’adoptés ou d’adoptants, etc…

Il faut surtout être motivé, désireux d’en savoir plus sur ce sujet, de chercher à progresser dans sa connaissance sur ‘adoption de manière générale et de ne pas se limiter à son propre secteur de compétences
Si de nombreux parents adoptifs (déjà parents ou en devenir) ont fait ce diplôme il n’est pas ouvert à parents ou futurs parents désireux d’en savoir plus sur le sujet…. il est nécessaire d’avoir un projet professionnel ou associatif.
La sélection se fait sur une lettre de motivations avec un CV.

Côté pratique : pour faciliter les arrivées en train, les cours commencent le jeudi à 9h30 et se finissent le vendredi à 16h30, par contre on finit tard le jeudi soir et on débute tôt le vendredi matin !

Le Gros Plus : j’ai l’impression que les cours sont de qualité, mais un gros intérêt de ce DU est aussi la diversité et la convivialité, chacun vient avec sa formation son histoire, les gens s’expriment plus ou moins, mais les apports de chacun sont vraiment enrichissants.


Un Petit Plus : il est fort probable que les inscrits au DU auront le droit dès 2018 de participer gracieusement à la prochaine Journée Elisabeth Rousseau


Pour en savoir plus : CLIQUEZ ICI

Et pour s'inscrire ou se préinscrire (ça n'engage à rien) C'EST ICI QU(IL FAUT CLIQUER

Conférence le 19 octobre à Beauvais




Je ne sais pas s'il reste des places, mais je vous signale une conférence dans la belle ville (je n'y suis jamais allé, mais je le suppose et le suspecte au moins par sa cathédrale) de BEAUVAIS , le 19 octobre à 19h30

Le thème en sera ADOPTION ET CULTURE

Je vous attends.

Pour en savoir plus c'est là.


dimanche 25 juin 2017

Le Doc a lu pour vous





De quoi ça parle : Une histoire pas si originale d’un couple qui s'aime mais avec des non dits des malentendus, des parcours atypiques, l’homme a un lourd secret, la femme est une ancienne star d’Hollywood qui a organisé sa disparition et fait en sorte qu’on la croit morte. L’action se déroule dans ma région bien aimée du Donegal, mais aussi à Londres, Hollywood, Brooklyn….




Pourquoi j'ai aimé : Parce que c’est un chef d’oeuvre, pas une chef d'oeuvre par l'histoire, la trame, mais un chef d'oeuvre d'écriture. C'est pourquoi que même si ce roman parle peu d’adoption je voulais vous en parler tant c’est une merveille par son style, sa construction, ne le manquez pas !


Et l'adoption dans tout ça : On en parle peu, deux chapitres seulement, où on suit le mal être d’un couple (personnages secondaires du roman)  en mal d’enfant,  puis l'angoisse du premier soir, lors de l’adoption en Chine de leur fille. Avec un message que je conseille souvent : se faire accompagner.

dimanche 18 juin 2017

Echangé ou remboursé... Un service après vente à très long terme






Pas trop de commentaires de ma part devant cette ignominie, juste deux messages, quand on lit cet article  (cliquez là) on se dit que l'agrément c'est quand même bien, pour éviter que trop de gens ne soient pas préparés à l'adoption .... et surtout, surtout que la plénière est indispensable en cas d'adoption internationale !

mardi 13 juin 2017

Journée Elisabeth Rousseau 2 : Encore possible de s'inscrire

La journée s'annonce passionnante, c'est dans dexu jours.

Tout ceux qui veulent encore s'inscrire le peuvent, je viens de découvrir un petit bijou que je ne connaissais pas ou que j'avais oublié pour rendre hommage à la super équipe de la première journée en 2009

Il faut cliquer là