vendredi 24 février 2017

CNPE : deuxième réunion, les élections

 Je suis retourné à Paris le 1er février, pour la première réunion du CNPE.
Réunion essentiellement consacrée aux élections.



Elections des différentes commissions et tout le monde sera surpris de me retrouver dans la commission permanente adoption.

Mais élection aussi du bureau. 
Le CNPE est un « gros machin » de plus de 80 membres, beaucoup de choses vont sans doute se décider au bureau (composé d’une grosse dizaine de personnes)…. c’est pour cela que j’ai fait le choix de m’y présenter, pas trop pour mon curriculum vite (qui s’en préoccupe ?), mais avec l’espoir (peut être trop utopique) de pouvoir faire avancer des choses sur l’adoption bien sûr… mais aussi d’autres sujets pour aider les enfants et leur prise en charge.

Et ben là aussi j’ai été élu… j’y serai un des rares « représentants de l’adoption » (avec l’AFA), mais aussi le seul pédiatre de terrain….. beaucoup de responsabilités sur mes épaules.





mardi 21 février 2017

Conseil National pour la Protection de l’Enfance

Résultat de recherche d'images pour "conseil national de la protection de l'enfance"

Je suis en retard pour beaucoup de choses, y compris pour mon blog même s’il a repris vie en 2017.

Retour en arrière :
Le 12 décembre, j’étais à Paris. Que suis je allé faire à Paris le 12 décembre ?

Il y avait ce jour-là l’inauguration du CNPE….

Le CNPE késaco ? Quoi t’est-ce ?
Le Conseil National de la Protection de l’Enfance, créé par la loi de mars 2016 pour favoriser la protection de l’enfance. Le défunt (ou presque mort) Conseil Supérieur de l’Adoption est inclus là-dedans, notamment sous la forme de la « Commission permanente sur l’adoption ».

J’espère que cette commission aura beaucoup de travail, de réflexion, mais surtout qu’elle sera écoutée et qu’ainsi permettra des progrès dans l’accompagnements des adoptés et familles adoptives…. en sortant un peu du discours formaté….

LE CNPE est présidé par la ministre de la famille et regroupe 5 collèges :
 1- des élus de la Nation, surtout issus des conseils départementaux, échelon administratif en charge de la famille.
2- des représentants de la société civile, pour l’adoption vous aurez par exemple des représentants des OAA des associations d’adoptants et d’adoptés, dont par exemple (et c’est une très bonne nouvelle) Julien (« mon » Julien) pour la Voix des Adoptés.
3- des représentants des associations professionnelles, là aussi j’y ai un bon copain, pour représenter la Société Française de Pédiatrie, le super pédiatre nantais Georges Picherot.
4-des organismes de formation, etc…
5-des personnalités qualifiées, c’est à dire des personnes qui ne représentent qu’elles-mêmes et qui sont sensés avoir une grande expérience dans le domaine de la protection de l’enfance. Dans ce collège comme personnes connaissant l’adoption, j’ai repéré Monsieur Fichot, magistrat à Nantes, que j’ai croisé au CSA, homme sympathique de bonne volonté, avec qui je me suis accroché en toute courtoisie sur la simple et la plénière, Madame Sellenet, célèbre pour certaines études sur l’adoption……. et……. et……

….et oui j’y suis ! J’ai été surpris que l’on me propose cette mission au coeur de l’été mais j’en suis ravi et croyez que je vais me battre…. c’est malheureusement souvent un combat pour le bien être des enfants, les adoptés, ceux à qui on refuse l’adoption, mais aussi les autres, il y a d’autres sujets qui concernent l’enfance qui me touchent, comme celui de mineurs isolés.

Vous pouvez me trouver dans le Journal Officiel de début décembre nommé par arrêté du Premier Ministre…. juste avant qu’il change.

Je suis un spécialiste de l’adoption, mais je n’oublie pas que je suis un pédiatre de base, qui fait encore des gardes, un moment pour voir toute la misère du monde, sans aucun fard, et plus encore celle des enfants dans notre société pas si parfaite.




Deux petites remarques annexes lors de l’inauguration de ce nouveau conseil.

Une bonne et une mauvaise

On commence par la mauvaise : l’absence des journalistes…. il y a de super journalistes, mais cette profession me désespère dans son goût du sensationnel de l’audimat….. vous aviez entendu parler du CNPE ?

Non bien sûr on ne parle des droits de l’enfant que pour une affaire médiatique de maltraitance.

On ne parle de vaccination que pour des soit disant effets secondaires fantasmés et on se rappelle qu’ils existent pour une campagne médiatique (dans les universités de ma ville d’ailleurs), mais jamais de prévention.
On ne parle jamais du rachitisme et de sa prévention mais on se « régale » de la mort d’un bébé passée et repassée en boucle…. sans préciser vraiment que c’est le moyen d’administration qui était fort peu pratique !
Que ne fait on faire au sacro-saint principe de précaution !

Les  "journaux", les grands , les vrais , les sérieux étaient absents et n’ont pas (je crois) parlé du CNPE.

Il n’y avait qu’une journaliste pour cette inauguration, journaliste indépendante, voici son site. Elle était la première à regretter la culture de l’immédiat de ses collègues.


La bonne nouvelle : j’étais surpris de voir parmi les personnes qui assistaient à cette inauguration, Monsieur Pierre Joxe.
Avec l’antipolticardisme primaire, qui m’atteint même si je pense être bien moins atteint que la moyenne de la population française, j’ai pensé que ce Monsieur très présent dans le monde politique dans les années 1980-90 avait envie de se remontrer un peu….. et puis en me renseignant (merci le web), j’ai découvert une réalité tout à l’honneur de cet ancien grand politique plusieurs fois ministre.
Depuis qu’il s’est retiré de la vie politique, Pierre Joxe est devenu avocat... avocat de conférences payées très chères, avocat de grands groupes financiers payant votre notoriété à grand frais….. MAIS NON avocat d’enfant…. ce qui est quasiment du bénévolat….. le goût du bien public, cela reste une valeur pour certains, et cela m’a bien fait plaisir.



dimanche 19 février 2017

Le Doc a vu pour vous .... et vous conseille vivement de les voir de vos yeux !

Si je vous dis que je suis passionné par la pédiatrie et l'adoption ... cela n'étonnera personne.

Mais si je suis à fond dans la pédiatrie et dans l'adoption tous les jours.... et que j'y suis bien même très bien... quand j'ai des instants de loisir... je fais autre chose.
J'essaie de passer du temps avec ma famille, un peu de jardinage, m'occuper d'autres passions comme la littérature, l'histoire, la géographie, etc.... et je laisse tomber la pédiatrie et l'adoption.

Si certaines séries télévisées aussi différentes que Fais pas ci, Fais ça, Downton Abbey ou Game of Thrones m'ont attirées, j'ignore totalement les séries médicales et je sais à peine que George Clooney fut mon confrère pédiatre dans Urgences et que le Dr House existe.

Au cinéma, j'y vais souvent en famille, et après les Disney j'ai dû me "taper" un certain nombre de films pour ados.... pas toujours ce que je préfère, mais ça vaut toujours mieux que le film d'auteur français qui nous gratifie d'un gros plan sur la petite cuillère du héros touillant son café pendant 5 bonnes minutes.....

J'ai toujours pleins de choses passionnantes à lire... et je lis fort peu d'ouvrages sur l'adoption... préférant continuer ma formation continue sur le tas !



Aussi grande nouvelle cette semaine je suis allé deux fois au cinéma, chose déjà peu banale, pour voir deux films qui me rappellent le boulot !



Voici le premier :

Résultat de recherche d'images pour "et les mistrals gagnants"



J'avais peur qu'il soit triste à en pleurer... et bien non, c'est un vrai film sur la pédiatrie à hauteur d'enfants, bien sûr les enfants que nous suivons dans ce film n'ont pas des maladies bénignes, mais leur pêche, leur espoir, leur joie vous montrent si vous n'en étiez pas persuadé que je fais le plus beau métier du monde, et que si ce satané boulot est dur.... il vous donne une envie d'être encore meilleur et encore plus performant.
Pour la bande annonce c'est ici





Voila le second :


Résultat de recherche d'images pour "il a deja tes yeux"

Chaque  année lors d'un de mes cours à la fac: le cours sur l'adaptation dans l'adoption dans le module "Adaptation", qui hasard du calendrier a eu lieu ce jeudi, je commence par l'histoire de Hugo.
Hugo a 4 ans, il est à Ahuy (la Maison de l'Enfance, "l'orphelinat" de Côte d'Or), un jour on le fait voyager jusqu'à l'aéroport et après quelques heures d'avion il débarque à l'aéroport de Bamako où on lui présente son nouveau papa et ses nouvelles mamans.
Par ce petit conte en utilisant de l'anthropologie inversée je fais prendre conscience à mes étudiants (de troisième année de médecine) le choc pour cet enfant.
J'en ai rêvé, Lucien Jean-Baptiste l'a fait !
J'avais beaucoup aimé la Première Etoile de ce metteur en scène, là j'ai adoré, en dehors de voir mon cas d'école sur grand écran, j'ai vraiment beaucoup ri, avec une mention spéciale à Vincent Elbaz qui délaisse ses rôles de beaux gosses, pour faire un hilarant boulet.

La Bande annonce c'est là.



Courez vite voir ces deux merveilles !

mardi 17 janvier 2017

Petirou est un classique !

En ce moment c'est à se demander si je ne suis pas plus écrivain que docteur... quoique l'année a démarré fort avec pas mal de consultations d'adoption.

C'est ce que semble me confirmer Amazon... car le Big Brother du commerce mondial ignorant ma modestie naturelle vient de m'enregistrer comme auteur avec ma Page Auteur !

Et boum toutes mes chaussettes sont trop petites maintenant, tellement mes chevilles ont enflées, En pleine période de grand froid !
Comme le dit mon compagnon de duo Julien, j'ai des jambes d'éléphant !



Et en plus mon vieux bouquin est devenu un classique, Gautier-Languereau l'éditeur que Petirou et Bécassine se partage, vient de décider de faire passer mon cher petit kangourou dans une version économique, plus petit plus souple. 

Un Petirou à emmener pour le voyage vers Bogota, Iekaterinbourg, Port-au-Prince ou Hanoï !

dimanche 15 janvier 2017

Bientôt au cinéma.. le cas d'école




C'est un cas d'école que j'évoque souvent en conférence ou dans des discussions.... je me rappelle d'une discussion d'ailleurs assez houleuse avec une prof de droit très rigide (pléonasme ?) qui n'osait pas dire qu'elle était contre l'adoption, alors disait qu'elle était contre l'adoption internationale.... et elle disait que le jour où les africains adopteraient des "blancs" elle accepterait l'adoption internationale... elle confondait juste niveau de richesse et origine ethnique.

Je sais pas comment ce film va s'en sortir, voici la bande annonce.

L'acteur principal- réalisateur m'avait beaucoup plu avec la première étoile.... on va voir là si on ne sera pas déçu...

mardi 10 janvier 2017

Bye Bye Barack.... pas totalement HS pour l'adoption





Un charisme incroyable une côte de sympathie que seule sa femme peut lui contester.
Un a propos qui impressionne  comme là ou là , ou encore ici, un mec qui ne triche pas avec les enfants... cette vidéo est la plus belle.

Et en plus, il a donné du pep's aux adoptés heureux de savoir que le mec super sympa qui était aussi l'homme le plus puissant du monde était marron (ou bronzé) comme eux...

Allez on verse une petite larme, because I miss Obama..... et on espère que les enfants aux chevelures improbables trouveront un réconfort en se tournant vers le bureau ovale.....

samedi 7 janvier 2017

L'enfant adopté


Voici sans doute la principale raison qui m'a tenu éloigné du blog en 2016... un livre débuté depuis longtemps, longtemps retardé, par différents événements et surbooking des uns et des autres.... et il est souvent plus difficile de faire travailler les autres que de travailler soi-même.

C'est un livre de pédiatrie, dans la collection de référence de cette belle discipline pour les pédiatres, pour les médecins et d'autres professionnels de la santé et de l'adoption.
Mais, je crois que de nombreux adoptants, futurs adoptants et adoptés y trouveront pas mal de renseignements utiles. Si certains chapitres sont plus ardus, si les notions de risque sont moins habituelles chez les non médecins, il y a tout de même beaucoup à lire pour en savoir toujours plus sur notre sujet préféré.

J'ai amené dans ce livre beaucoup d'amis, des responsables de Consultations d'Adoption, tout ou presque mes grands copains qui interviennent dans le diplôme homonyme.

C'est un livre qui pourra surprendre certains pédiatres, car la parole est donnée à d'autres que les médecins, les adoptés ont plusieurs chapitres, les adoptants aussi, les OAA, un ancien ministre plein d'humanité, une collègue malgache qui nous donne son ais sur le ressenti dans le pays d'origine, un philosophe... et un raton-laveur.

Bonne lecture.




Merci à tous les auteurs et grand merci à Alix, notre "petite" éditrice qui fut notre aiguillon indispensable et motivant.
Juste pour la taquiner, sur la 4° de couverture, il ne faut pas trouver  "Où est Charlie ?" mais "Où est la coquille ?"